Il peut être l’objet d’odes fleuries fleurant bon le romantisme d’antan autant que le fond de commerce de tout un pan des plus florissant des littératures populaires. Mais quand l’amour déraille, ce sont de noires romances, d’âpres mélos d’enfer que tissent celles et ceux qui se risquent à en décrire les conséquences.


Quand l’amour déraille
,  c’est….

 

Quatre auteurs

Eekhoud, épris de cette liberté généreuse qui n’autorise pas à en jouir si tous ne le peuvent, un mélange aussi complexe que l’est un être humain.

Delarue-Mardrus, un esprit curieux de tout, s’efforçant de comprendre les cultures, s’étranglant d’émotion aux beautés de la nature, et toujours, s’interrogeant sur les énigmes de la vie féminine.

Lermina, communard en 1870, à l’orée du XXe siècle l’âge ne l’a pas amolli dans ses convictions, il hume dans l’air du temps les prémices de récits nouveaux, comme il a lu Verne, il lit Poe et lira Wells.

Masson, Breton internationaliste à l’avant-gardisme d’idées impressionnant sur tous les sujets, y compris le féminisme et l’écologisme, thèmes brûlants d’actualité aujourd’hui.

Quatre nouvelles :

Gentillie, la frénésie d’amour qui gouverne cette beauté à l’opulence un peu lourde et vigoureuse des pâturages flamands, ou plutôt la déchaîne, est plus qu’une passion pour un voleur solitaire et faraud.

La Pirane, son corps se rebelle, elle tombe amoureuse d’un marin, ce fameux coup de foudre irrésistible et incompréhensible, une passion charnelle impossible à juguler jusqu’à ce qu’elle soit assouvie.

À tes pieds ! Le dandy désespéré. En voulant échapper à sa souffrance, l’homme trahi se piège, dès lors de son enquête, dans l’amour de l’amour, encore, que symbolise l’idéal atteint par les amants disparus.

Le chevalier aux Hermines, Jean Rosnoën rencontre Monique Guyanvarc’h, l’énigmatique adolescente et sa langue bretonne que le lycéen aspire à faire sienne. L’intransigeance devant les compromissions conduit à la chute infernale, ou à l’envol divin, allez savoir.

Des essais en ligne :

Georges Eekhoud, écrivain de la ferveur, par Émile Verhaeren
Lucie Delarue-Mardrus, portrait de l’artiste en icône des Lettres, par Gabrielle Réval
Une bibliothèque par quartier, par Jules Lermina (1861)
Discours de paix (censuré) d’Émile Masson aux enfants et adolescents de Bretagne (1917)

De l’extrait d’amour :

Des baisers de Steinlen

Une critique enthousiaste :

Eekhoud, Delarue-Mardrus, Lermina, Masson, Quand l’amour déraille – Flatland (2018)

…et des photos :

 

Quand l’amour déraille est un livre qu’il faut découvrir. Du choix des textes par Leo Dhayer,  à la maquette de Fred Serva, sans oublier les recherches méticuleuses pour le présenter, il a été réalisé avec le plus grand soin. Ne passez pas à côté de ces quatre textes extraordinaires d’écrivains passionnés et passionnants !

Demandez-le à votre libraire ou commandez-le en ligne à cette adresse :
Quand l’amour déraille https://novelliste.redux.online/catalogue/quand-l-amour-deraille/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.