À midi, comme s’il fallait que l’heure soit précise, on a sonné à ma porte pour livrer Le grand banquet d’Hélios, une belle promotion gastronomique des Indés de l’Imaginaire qui l’offre pour tout achat de deux volumes dans la collection. La table des matières réjouira les lecteurs à l’appétit d’ogre, les auteurs furent réunis aux fourneaux pour la combler de plats maison, ou plutôt des maisons ActuSF, Mnémos et Les moutons électriques.

 

 

 

Vous prendrez bien une tasse de thé avec Les papillons géomètres ?

 

Un peu plus tôt dans la semaine, j’ai reçu le tirage exceptionnel de Kallocaïne pour les abonnés au club semestriel des Moutons électriques. Une élégante reliure avec jaquette et un contenu augmenté d’un portrait et de textes de Karin Boye. Le traducteur Leo Dhayer en parle sur son blog À l’Enseigne de l’ours danseur et expose le jeu de clichés réalisés pour l’occasion dont voici un échantillon. Pour les malchanceux qui ne l’auront pas, le roman est disponible en poche et en epub, ce serait dommage de vous priver de ce très beau récit dystopique.

 

Le regard troublant de Karin Boye.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *