Dès l’enfance, ce fut une personnalité mesquine, son ombre courbée sous le soleil s’inclinait encore à la menace des nuages. Elle avait pris l’habitude de ne sortir qu’à la nuit et continuer ainsi de se confondre aux murs qu’elle ne quittait jamais tout à fait. Elle tâtait d’une main inquiète leur paroi rectiligne, en traversant le quartier endormi quand une course nécessaire l’appelait au-dehors, et se gardait d’exposer aux rencontres son corps difforme que le plein jour aurait dévoilé sans recours. Avec le temps, sa vision s’était dégradée, quoiqu’elle n’en eût pas conscience avant l’illumination.

Ce soir-là, pendant son parcours furtif, l’angle de la palissade qu’elle n’avait jamais franchie luit d’une lumière inhabituelle. Le spectre taquin de l’éclairage sur l’arête, la danse des particules qu’il drainait à son passage enflammèrent la cervelle embrumée par les saisons nocturnes qu’elle avait vécu si longtemps. Elle s’imagina le spectacle à elle seule réservé, la compensation secrète aux tourments de son existence et se détourna du droit chemin. Le hasard décida le reste, car elle outrepassa sans heurt la frontière.

Sur l’esplanade de l’autre côté murmurait le brouhaha joyeux d’une fête foraine. Extasiée, la recluse oublia de se tenir penchée, les yeux écarquillés pour distinguer les merveilles que dissimulait le mur, elle se dressa pour la première fois depuis sa naissance face aux faisceaux des projecteurs que les machinistes avaient plantés autour du chapiteau. L’un des employés aperçut l’ombre agrandie de primate qui se dessinait sur la clôture, il s’exclama qu’une guenon monstrueuse s’était enfuie de l’enclos. Tous fondirent sur elle avec leurs fourches en la traitant de sale bête et d’autres noms quand elle tenta de s’échapper. « La grille était ouverte », éternua-t-elle avec aigreur, on la crut enragée, elle fut piquée.

 

Bandeau : dessin d’Heinrich Kley (1863 – 1945)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.