…et la chute est superbe : belle et douloureuse, agrémentée d’un soupçon de Roméo et Juliette !

Qu’il est agréable de découvrir que Les Papillons Géomètres est toujours lu, son histoire aimée !

Merci au blog Les Rêveries d’Isis.

Et la couverture !

En premier lieu, j’adore la couverture de ce roman. Dès que je l’ai aperçue, elle m’a interpellée… Les couleurs à la fois douces et froides, cette silhouette féminine qui semble flotter dans les airs, et, au fond, ce buste d’homme dont on ignore s’il est menaçant ou non… Cela résume bien le roman en fait. Entre spiritisme et enquête policière, le lecteur navigue entre deux eaux.

Merveilleux Melchior Ascaride.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.