Dans un torrent de sentimentalisme excessif et dégouttant de larmes sur la moquette de mon bureau, j’expose l’objet du délit d’émotion : la couverture de l’AAAPA #124 dessinée par mon ami David NyAxxter Mathieu en 1994.
Cette illustration représente un instantané arrache-cœur de nos activités pleines d’effervescence, une bien douce caricature bourrée jusqu’au cockpit de l’avion de détails no sense que nous adorions. Le flashback que provoque cette image m’impressionne, sa clarté mémorielle aussi puissante que le faisceau d’un projecteur me rappelle combien nous nous amusions, avant toute chose, à imaginer et à créer pour le simple plaisir, à discuter pour aller plus loin dans nos passions, totalement oublieux d’une gloire quelconque.
Non, ce n’était pas le bon temps, mais c’était bien. J’en reparlais le mois dernier ici.
Vous auriez dû venir, en 1994.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *